Skip to main content

KILIMANDJARO

Le Kilimandjaro était un bar situé au 3e étage, au 3699b blvd. Saint-Laurent à Montréal. Il a été ouvert par Ignace Lumumba en 1987 et fermé en 1989.

« Je voulais partir à mon compte depuis longtemps. J’ai commencé par m’occuper de la carrière de ma femme, et j’ai vite compris qu’il fallait faire partie des gros circuits pour produire des artistes mal connus sur les scènes établies en ville » -Ignace Lumumba

Ce texte est assemblé à partir d’archives de journaux
Autrefois le bar Kilimandjaro au 3e étage, 3699b blvd. Saint-Laurent, Montréal, Google Earth, 2024

Le Kilimandjaro était un bar situé au 3699B boulevard St-Laurent à Montréal, au dessus du bar Poodles.1

L’entreprise a été incorporé le 31 mars 1987.2 Le lieu était auparavant occupé par l’Association Musicale Latino Américaine Mereng-Salsa.3

Le propriétaire était Ignace Lumumba. Ignace Lumumba est Zarois de l’ethnie Tetela; il a fait son bac en sciences politiques à Montréal après avoir bourlingué en Europe. Là-bas, il s’était marié avec Lorraine Klaasen, une Sud-Africaine de l’ethnie Xhosa dont la mère avait été choriste pour la célèbre Miriam Makeba.4

Le couple Lumumba-Klaasen s’est donc pointé au Québec vers la fin des années 1970. Lumumba a travaillé comme préposé aux bénéficiaires dans un hôpital, mais voulait travailler à son compte. Petit à petit, il a fait des économies et s’est trouvé des complices. Petit à petit, il a vu le marché du World Beat grandir à Montréal.4

« Je voulais partir à mon compte depuis longtemps. J’ai commencé par m’occuper de la carrière de ma femme, et j’ai vite compris qu’il fallait faire partie des gros circuits pour produire des artistes mal connus sur les scènes établies en ville », raconte Lumumba.4

Birth of Neo-Core, 15 décembre 1987, au Kilimandjaro
Contributeur: Marc Bider

Ignace Lumumba ouvre le bar Kilimandjaro, au 3e étage au 3699 blvd. Saint-Laurent (futur 3e étage du bar Purple Haze) en 1987. L’endroit jouait un mélange de musique reggae et de musique africaine.5 Le bar a aussi présenté quelques concerts hardcore-punk dont Leave it to Beaver, Infamous Basturds et Refugee Earthlings.

Le 21 juillet 1988, le Kilimandjaro se met sous la protection de la loi sur la faillite. Le bar n’avait pas payé ses taxes.6 Il ferme le 12 octobre 1989 pour des raisons d’insalubrités.7

En juin 1989, Ignace Lumumba et Lorraine Klaasen ouvrent un nouveau club dans l’ancien Théâtre Plaza de la Plaza St-Hubert, le club Zénith.4

Bérurier Noir, 14 octobre 1989, au Zénith
Contributeur: Sébastien Laroche
Freddie McGregor & Dennis Brown, 22 & 23 février 1990, au Zénith, newspapers.com
Sources
[1] Régie des permis d’alcool du Québec, Le Devoir, 5 juin 1987
[2] Gazette officielle du Québec, 2523 8767, 9 mai 1987
[3] Régie des permis d’alcool du Québec, Le Devoir, 29 août 1986
[4] Chamberland au New Music of America, La Presse, Alain Brunet, 12 novembre 1989
[5] Dancers put their best feet forward at a variety of clubs, The Gazette, 4 mars 1990
[6] Bailiff sale, Kilimandjaro, The Gazette, 20 juillet 1988
[7] Grocery shop with roaches among six businesses fined, The Gazette, 21 janvier 1989
Nous avons compilé ce texte en utilisant les sources mentionnées ci-dessus. Les extraits sont reproduits tels quels avec modifications mineures par souci de cohésion. Nous avons traduit en français les sources provenant d’articles de journaux en anglais.
Dernière mise à jour du texte: 11 mars 2024

VOUS AIMEREZ AUSSI…

Close Menu