Skip to main content

BACKSTREET

Le Backstreet, autrefois le bar gai le Garage et le bar Mars, était un bar spectacles situé au 382 rue Mayor, au centre-ville de Montréal. Il a ouvert ses portes en 1990 par Nick, Roman, Louis, Jerry et Maurice, des passionnés de musique Heavy Metal.

Le Backstreet était l’un des meilleurs endroits où sortir à Montréal durant les années 1990.

Le Garage | SAS (1986-1989), Mars (1989-1990)

Le Backstreet fut acheté avec les décors du concept martien du bar Mars et du Garage qui occupait les lieux auparavant. Entrer au Backstreet était une expérience spéciale. On semblait pénétrer dans une autre dimension. Vous laissiez vos inhibitions à l’entrée et vous étiez libre de faire à peu près ce que vous désiriez. Le Backstreet se distinguait par ses 4 salles à vocations différentes.

Photo tirée de la page Facebook du Backstreet

James Shaffer, ingénieur de son qui a travaillé avec Metallica en 1987 pendant la tournée Monsters of Rock, se joint à l’équipe du Backstreet dès le début: « J’étais ingénieur de son et directeur de production jusqu’en 1993; je m’occupais du son et de l’éclairage, du déchargement et du chargement, je m’assurais que les groupes aient dîné et fait leur soundcheck. »

Slayer aftershow party, 1991

Louis Adams était en charge de la programmation du Backstreet et fait venir plusieurs groupes de hard rock et de métal. L’endroit devient rapidement une salle réputée à Montréal pour le heavy metal, en compétition amicale avec le bar La Brique qui rouvre ses portes sur la rue Ste-Catherine suite à l’incendie de la rue Drummond en avril 1990.

DBC, Obliveon, 1991

Plusieurs groupes de passage au Forum de Montréal font du Backstreet leur destination de choix après leurs spectacles. Parmi les artistes à avoir visité le Backstreet on peut nommer: Lemmy de Motorhead, Lars de Metallica, Gene  Simmons de Kiss, Adrian Smith, Dave Murray et Steve Harris de Iron Maiden, les gars de Winger, Slaughter, Pantera, Anthrax, Skid Row, et même Weird Al Yankovic! Le groupe Warrant, devant leurs milliers de fans au Forum, mentionne le Backstreet comme leur « destination de choix ».

Sacrifice, Backstreet, 1992. Contribution: Laurent Ram

« C’est moi et Louis Adams qui avons amené les groupes au Backstreet, qu’ils soient en tournée ou locaux », explique James Shaffer qui habite maintenant au Tennessee. « Mon studio, le Master Groove Studios East à Nashville, est justement en train de re-masteriser des trucs de Warrant en ce moment. On a même fait des partys de lancements d’albums d’Alice in Chains et Nirvana au Backstreet. »

Le Backstreet, avec une capacité de 870 places, présente des spectacles d’artistes rock, heavy metal et death metal: DRI, Dee Dee Ramone, Cannibal Corpse, Obituary, DOA, Ice-T, Aldo Nova, Annihilator, Ugly Kid Joe, Blind Melon, Legendary Pink Dots, I Mother Earth, The Stranglers, Vinnie Moore, Lee Aaron, Voivod, Steppenwolf, Our Lady Peace, Spice of Life, Firehouse, Polvo, Suffocation, Vader, Dismember, Nuclear Assault, LA Guns, Sacrifice, Monster Magnet, Gypsy Rose, Trixter, Superchunk, Sven Gali, Voodoo Glow Skulls, Grim Skunk, Shades of Culture, Varga et plus encore.

The Gazette, 27 novembre 1992 newspapers.com

C’est grâce à sa fidèle clientèle que le Backstreet connait autant de succès. Semaine après semaine, elle est au rendez-vous.

Suite à une nouvelle entente entre les propriétaires, le Backstreet devient le Cathouse, de 1994 à 1996, et reçoit des artistes d’ici et d’ailleurs tels que: Killing Joke, Stabbing Westward, Gilby Clarke de Guns n Roses, Cannibal Corpse, Samuel, Six Feet Under, Suffocation, Kataklysm, Brutal Truth, Enslaved, Absu, Broken Hope, Majester, Cryptopsy, Pungent Stench, Necrotic Mutation, Malevolent Creation, Necronomicon, Quo Vadis, The Asexuals, Arcade, Samiam, Down by Law, ALL, Smitty’s, Malhavoc, et même Das Efx, Onyx et Insane Clown Posse.

Cannibal Corpse, Cathouse, 1994

En 1996, on le rebaptise à nouveau: le Backstreet Underground.

Brutal Truth, Backstreet Underground, 1997

L’année suivante, le groupe britannique hardcore porno-punk Rockbitch fait scandale dans les médias. La police mêne une forte campagne pour arrêter les spectacles de Rockbitch au Backstreet. Les membres du groupe sont autorisés à entrer au Canada mais n’ont pas de permis de travail. Rockbitch ne jouera pas au Backstreet Underground mais rencontre les journalistes qui parlent d’eux depuis une semaine.

Après avoir créé des souvenirs inoubliables pour sa clientèle pendant plus de dix ans, le Backstreet Underground ferme définitivement ses portes le 28 février 1999 avec le spectacle de Mr Hyde.

Le Backstreet devient la discothèque électro Amsterdam XXX No Limit en 1999.

382 rue Mayor, à l’angle du 1459 rue St-Alexandre, Montréal, Google Earth 2024

TIMELINE MAYOR BUILDING

1459 St-Alexandre

1928-1930: Café Old Heidelberg
1930-1932: Chez Maurice
1933-1936: Restaurant Piccadilly
1937-1955: Café Savoy
1956-1961: La Cave 
1963-1968: Café de la Place Rathskeller
1969-1970: Le Vieux Tonneau 
1970-1976: Le Tarot 
1977-1978: Habsbourg Biergarten (Le Petit Munich)
1979-1981: Broadway Live 

382 Mayor

1980-1987: Garage
1987-1988: SAS
1989-1990: Mars
1990-1999: Backstreet-Cathouse
1999: Amsterdam XXX No Limit
L’entrée du Backstreet était située là où il y a la porte de garage, avant que l’édifice soit transformé en condos.
382 rue Mayor, Google Earth 2024

LOUIS ADAMS (1964-2014)

 

Louis Adams, l’ancien gérant du Backstreet a été tué devant une résidence à Lachine en 2014. Adams, 49 ans, était père de trois jeunes enfants, dont un né un mois plus tôt. Louie – comme son nom était prononcé – a été poignardé à mort après avoir combattu un trio d’assaillants qui ont fait irruption dans une maison à la recherche de drogue.

Louis Adams (1964-2014), gérant du Backstreet, Coolopolis

Louis Adams a fait partie des jours de gloire du Backstreet lorsque des groupes comme Ice-T (dans sa phase métal) et Cannibal Corpse se produisaient, avant la fermeture définitive du club en 1999. Il n’était pas, comme certains le pensaient, d’origine africaine, mais plutôt un métis noir et indien de Saint-Vincent, bien qu’il ait grandi à Montréal et ait été à Lachine High en 1982. Il était aussi un père fier et aimant, selon tous.

Adams était sorti prendre un verre dans un bar local le soir du 7 novembre 2014 et ses amis l’ont exhorté à rester, mais il a plutôt choisi de partir pour rentrer chez lui vers 20h30. S’il était resté, son destin tragique aurait pu être altéré, mais c’est impossible à dire. La police n’a procédé à aucune arrestation, mais était à la recherche de trois hommes responsables de l’attaque mortelle au couteau. Adams est arrivé sur les lieux après qu’un ami lui ait téléphoné pour lui demander de l’aider à faire face à trois attaquants. Ils étaient venus faire une descente, volant plus de 1 000 $ en espèces et exigeant une réserve de cocaïne. Adams est arrivé et a combattu les assaillants et a été poignardé dans le dos. Il a tenté de ramper jusqu’à son domicile voisin, mais est mort de ses blessures. « C’était un homme et un ami très gentil. Et il était toujours heureux même quand les choses allaient mal pour lui, mais il y a beaucoup de choses que beaucoup de gens ne savent pas sur lui », a déclaré l’un de ses amis. Un autre a noté que – sûrement sans rapport – Louis a toujours exprimé clairement son sentiment que son compatriote corpulent Le Gros Michel de la gloire des Foufounes Electriques n’est pas mort de mort naturelle en 1991.

Louis Adams (1964-2014)
Source
Ce texte a été assemblé avec la collaboration de James Shaffer du Backstreet
Louie Adams (1964-2014), histoire de la tragédie traduite en français du site: https://coolopolis.blogspot.com/2014/11/longtime-heavy-metal-bar-manager-killed.html

VOUS AIMEREZ AUSSI…

Close Menu