Skip to main content

BLACK LITE

BLACK LITE

BLACK LITE

BLACK LITE

BLACK LITE

1987-1988

1987-1988

1987-1988

1987-1988

1987-1988

Entre 1987 et 1988, le Black Lite était le pont entre le Rising Sun et les Foufounes Électriques.

La taverne Black Lite (1987-1988) était situé au 1417 boulevard St-Laurent à Montréal.

Cette salle possède une riche histoire qui remonte à plus de cent ans. Elle fut le lieu, entre autres, du premier grand cabaret de variétés de l’histoire de Montréal et du Canada, le cabaret Frolics (1929-1933), du premier grand cabaret francophone du Québec, le Faisan Doré (1947-1950), et de son successeur le Café Montmartre (1951-1970).1

Entre 1987 et 1988, c’est au tour du Black Lite de présenter des groupes hardcore, punk et métal dont DBC, The Accused, Damnation, Hazy Azure, Groovy Aardvark, Fatal Illness, Northern Vultures, GBH, Soothsayer, Fail-Safe, Aggression, Infamous Bastards, BARF, Rise, Anvil, Sword, Flotsam and Jetsam, Crumbsuckers, UK Subs, Broken Bones, Verbal Assault, Agnostic Front et quelques autres.2

Black Lite, 1417 boulevard Saint-Laurent, Montréal

« Le Black Lite avait été ouvert par un DJ qui travaillait à l’Étoile sur St-Denis (un club de rocker biker typique). Mais sa clientèle ne l’avait pas suivi. Donc, après 5-6 mois son projet est mort. C’était une salle qui pouvait accueillir environ 500 personnes et il y avait un grand stage mais juste d’un pied de haut. Denis (Barthe d’Aggression) a été voir le proprio de la place (un petit Vietnamien) et lui avait demandé s’il pouvait booker un band. Ce fut un succès, salle comble, ensuite il a demandé à être gérant et on avait construit un stage environ 4 pieds de haut. Y avait des shows 3-4 fois par semaine. Tous les bands locaux y sont passés et aussi des bands comme Agnostic Front, UK Subs, etc. » -Yves « Dug » Duguay, Aggression.4

« C’était le pont entre le Rising Sun et les Foufs. J’ai vu énormément de shows là. Damnation ont fini leur carrière là. Groovy Aardvark ont joué là pour la première fois en 1987. C’était un mois avant qu’on fasse notre premier show aux Foufs. On a fait trois soirs. On jouait avec Obliveon puis Hazy Azure. Y a eu b’en des bons shows locaux. Cremains ont joué là, puis toutes les bands du ‘’local chez Émile’’ ont joué là. Cette place était tenue par un Vietnamien. Un homme d’un certain âge, peut-être 50-55 ans, avec son petit coat en cuir b.s. brun. Puis, il se foutait du style de musique. Il voulait juste faire une piastre avec ça. Il était super smooth. Puis c’était vraiment sale. C’était jamais nettoyé. C’était assez crade. Mais il était cool le gars parce qu’il nous laissait faire. Il ne disait jamais un mot. Il ne jugeait pas les jeunes. C’était une place quand même free for all. Le Black Lite, c’était la place qui coutait à peu près rien à louer, qui était plus grande que le Rising Sun, mieux adaptée pour les shows hardcore et pour le thrash assurément. La raison pour laquelle ça a fermé, par exemple, je ne pourrais te dire. J’pense que le Vietnamien a dû se faire pogner par la ville, parce que toute était pas legit là-dedans. Je ne suis même pas sûr s’il avait un permis de bière » -Vincent Peake, Groovy Aardvark.3

Nous avons assemblé ce texte en utilisant les sources mentionnées ci-dessus. Les temps de conjugaison ont parfois été modifiés pour créer une cohérence du texte dans son ensemble. Cet exercice n’a aucun but lucratif.
Close Menu