Skip to main content

LION D'OR

En 1923, l’hôtel Papineau voit le jour. Administré par une femme, fait rarissime à l’époque, cet hôtel héberge des travailleurs affectés à la construction du pont Jacques Cartier. Une fois celui-ci complété le 24 juin 1930, Madame Leda Duhamel, a l’idée d’ouvrir un cabaret histoire de diversifier et d’élargir sa clientèle avide de tous les plaisirs. L’hôtel Papineau est alors agrandi sur deux étages, directement au-dessus du Lion d’Or fraîchement bâti.

La première vie du Lion d’Or est celle d’un vrai cabaret de quartier. Piloté d’une main de fer par Leda Duhamel, le Lion d’Or demeure dans le giron familial jusqu’à sa fermeture en 1973. Cet épisode sera marqué par la disparition tragique de son dernier propriétaire. Toujours plein à craquer, le Lion d’Or est le lieu de tous les rendez-vous, de toute évidence, on ne s’y ennuie pas… Un house band assure la portion musicale (Stan Thomson, …), le maître de cérémonie (Fernand Gignac, …) marque le rythme de la soirée et annonce tour à tour les numéros de vaudeville, danse, chanson et numéros satiriques parfois coquins qui se répètent jusqu’à trois fois dans la même soirée. On y danse comme des fous, l’ambiance est électrique parfois tendue car la bière (la moins chère en ville) y coule à flots… Le dimanche après-midi, on met en scène les nouveaux talents. Certains soirs, c’est l’accalmie, car le lieu peut être loué pour des mariages ou des réceptions familiales…

Le Lion d’Or change de propriétaire plusieurs fois et sombre dans l’oubli jusqu’en 1987, moment où les propriétaires du Petit Extra s’en portent acquéreurs. Une première réfection majeure s’impose. Heureusement, la structure est solide et l’aspect général intact, une nouvelle saga s’amorce. Jean Filippi et Pierre Charron ne vont ménager aucun effort pour restaurer la salle de fond en comble et lui redonner tout l’éclat et le lustre de ses folles années. Le cabaret Lion d’Or renaît ainsi de ses cendres. Et, grâce à Jérôme Fèvre-Burdy, responsable de la programmation du cabaret et à sa fidèle équipe, le Lion d’Or ne va pas tarder à s’imposer sur la scène artistique comme un lieu d’ouverture et d’effervescence, un lieu de toutes les cultures et toutes les audaces!

En 2002, une nouvelle réfection de taille s’opère grâce au soutien financier de la SODEC. En plus de rafraîchir les murs, l’objectif visé est de doter le Lion d’Or d’un système de sonorisation et d’éclairage répondant aux demandes de plus en plus spécifiques du milieu artistique. La scène est agrandie et une immense loge est créée au sous-sol. En s’inspirant d’une photo ancienne du Lion d’Or, on remet en lumière les colonnes et les vasques nichées au creux des arcs tout en soulignant les détails architecturaux de l’ensemble. Le coup d’éclat final est apporté par l’ajout de lustres calqués sur ceux d’origine. Avec le temps, le Lion d’Or est devenu une salle de spectacle renommée et un tremplin incontournable pour les artistes qui se consacrent à la chanson, au théâtre, au blues, au jazz comme aux musiques du monde.
Aujourd’hui s’y côtoient avec bonheur, spectacles et réceptions privées, événements spéciaux culturels ou familiaux.

Références
https://cabaretliondor.com/notre-histoire/#:~:text=Une%20fois%20celui%2Dci%20compl%C3%A9t%C3%A9,Lion%20d'Or%20fra%C3%AEchement%20b%C3%A2ti.

Toutes nos archives sont disponibles sur Google Drive

Classées par année

Close Menu