Skip to main content

THE FROLICS

Texas Guinan, Montreal Daily Star, 3 novembre 1932 newspapers.com

1929-1933

Le Cabaret Frolics fut la première grande boîte de nuit du boulevard Saint-Laurent à Montréal [1], situé au 2e étage du 1417 boulevard Saint-Laurent et en opération de 1929 [3] à 1933 [2].

Frolics, The Gazette, 26 janvier 1963 newspapers.com

Le cabaret Frolics était un night-club traditionnel pourvu d’une superbe piste de danse et d’un système d’éclairage élaboré. Aménagé dans un ancien entrepôt de fourrures par les frères Hill et Charles Bordoff, il présentait un intérieur coquet et luxueux, avec des tentures de soie au plafond et sur les murs. L’orchestre de quinze musiciens se trouvait sur une plate-forme qui surplombait la vaste piste de danse et une armée de serveurs servaient les deux seuls rafraîchissements disponibles: le champagne magnum à $15 ou la bière chopine à $1 [2].

Frolics réouverture, The Gazette, The Montreal Daily Star, 28 juin 1932 newspapers.com

Le Frolics connut un immense succès dès sa grande réouverture en 1932 grâce, en particulier, à l’une de ses artistes, Texas Guinan, qui fut rapidement surnommée « The Queen of the Main » et dont le célèbre « Hello Suckers! » devint le cri de ralliement de tous ceux qui s’entassaient chaque soir dans la salle enfumée du Frolics.

Texas Guinan calls herself a sucker

L’établissement présentait deux spectacles par soir en semaine et trois le samedi [2].

Frolics, Satelittes of 1933, 10 avril 1933 newspapers.com

Le Cabaret Frolics souffrit de la fin de la prohibition aux États-Unis (en 1933) et du retour de plusieurs vedettes vers New-York. Mais le Frolics demeurait une des boîtes les plus courues de la ville.

Le 15 juin 1933, il changea de propriétaires et d’orientation et se consacra au jazz sous le nom de Connie’s Inn.

Ouverture du Connie’s Inn, 15 juin 1933
Stepping Out: The Golden Age of Montreal Night Clubs, Nancy Marelli, p.31

Un an plus tard, le Val d’Or Grill prenait sa place. L’année suivante, il était rebaptisé Casino de Parée, puis redevint le Val d’Or Grill en 1939 [2]. Suivi en 1947 du premier grand cabaret francophone du Québec, le Faisan Doré, et du cabaret Montmartre ouvert en 1951 jusqu’en 1970.

Références
[1] The Frolics started Main’s golden era, The Gazette, 26 janvier 1963
[2] Les nuits de la Main, A. Bourassa, J-M Larue, 1993
[3] Celebrating the 1st anniversary of the Frolics, The Gazette, 5 décembre 1930
Références compilées et mises en texte par Montreal Concert Poster Archive

Montreal Concert Poster Archive

L’histoire des salles de spectacles, bars et cabarets de Montréal à travers les images de 1890 à aujourd’hui.
Close Menu