Skip to main content

NEW PENELOPE

Le New Penelope était situé au 1432 rue Stanley et au 378 rue Sherbrooke Ouest à Montréal.

Ouvert pendant quelques années à la fin des années 1960, le New Penelope Café est légendaire dans l'histoire de la musique et de la vie nocturne montréalaise. Ce fut la première salle de concert indépendante à Montréal à présenter des noms importants du rock des années 1960, du blues, du folk et du jazz, de Muddy Waters et Frank Zappa à Joni Mitchell et Jesse Winchester. C'était aussi un lieu de rencontre très apprécié dans le quartier Carré Saint-Louis / Milton-Parc où la contre-culture et la scène artistique de la ville ont émergé.

L'ère a commencé au début des années 1960, lorsque l'engouement pour la musique folk était en plein essor à travers l'Amérique du Nord. Montréal comptait de nombreux cafés et lieux de diffusion de la musique folklorique, dont le Finjan's où un jeune Bob Dylan a joué le rôle d'un chanteur folk inconnu de passage en ville en 1962.

Le New Penelope a ses racines dans cette scène folk, commençant comme un petit café appelé « The Fifth Amendment » avant de devenir le Penelope et finalement The New Penelope. L'homme derrière tout cela, Gary Eisenkraft, était lui-même un grand fan de blues et un chanteur folk qui avait souvent joué dans les cafés de Greenwich Village à New York.

Gary Eisenkraft a mis à profit son expérience et ses nombreuses relations à New York pour commencer à organiser des concerts de blues et de musique folk à Montréal. Bientôt, il invite aussi des groupes d'avant-garde tels que The Fugs ou les révolutionnaires du free-jazz The Young Ones pour le plus grand plaisir du public montréalais qui n'aurait autrement aucune chance de voir ces groupes se produire localement.

L'évolution culturelle rapide qui s'est produite à Montréal du milieu des années 1960 au début des années 1970 se produisait partout dans le monde - l'establishment de l'après-Seconde Guerre mondiale cédait la place à une nouvelle génération déterminée à essayer de nouvelles choses - de nouveaux styles de musique, de nouvelles modes, nouvel argot et expressions. Il y a également eu des changements dans le paysage médiatique, avec l'émergence de magazines contre-culturels, de journaux, de radio FM et ainsi de suite.

À Montréal, cela s'est traduit par l'émergence de journaux et magazines communautaires tels que Logos, Pop-See-Cul, Take One et Mainmise, et l'arrivée de CKGM (plus tard CHOM) FM. Les concerts de The New Penelope ont été annoncés dans ces publications, aux côtés de nombreuses entreprises voisines telles que le magasin de disques Phantasmagoria, la boutique d'affiches et d'accessoires The Purple Unknown et bien d'autres.

Références
Pour lire la suite: https://arcmtl.org/en/the-new-penelope-cafe-and-its-era-in-montreal/

Toutes nos archives sont disponibles sur Google Drive

Classées par année

Close Menu