Skip to main content

FLICK TWIN CINEMA

1974-1977

Le Flick Twin Cinema (1974-1977) était situé au 1433 rue Crescent à Montréal. Ce cinéma a été fondé par Bobby Garfield et Bernard Gurberg [1].

Bobby Garfield, Twin Flick Cinema, The Gazette, 6 juillet 1974 newspapers.com

L’immeuble comprenait deux salles: la salle Maxi à 325 places et la salle Mini à 150 places.

Ladies & Gentlemen The Rolling Stones, 21 septembre 1974, The Gazette newspapers.com

L’ouverture du Flick coïncidait avec la première grande vague de film-concerts d’artistes tels que Led Zeppelin, Pink Floyd et The Who. Le Flick a été inauguré le 20 septembre 1974 avec la présentation du film-concert: ‘’Ladies and Gentlemen: The Rolling Stones’’ filmé en quadrophonie [2].

Sheldon Kagan, gérant du Flick

Le Flick a été converti en « Flick Center for the Performing Arts » par Tradex Communications sous la supervision du promoteur montréalais Sheldon Kagan, en 1976 [3].

Flick Theatre to house drama, rock groups, The Montreal Star, 1 octobre 1976 newspapers.com

Kagan était une figure dominante du divertissement à Montréal. En plus d’avoir produit plusieurs concerts à succès, il avait organisé son premier grand concert pour Dizzy Gillespie et Gene Krupa à la Place des Arts en 1971 alors qu’il n’avait que 21 ans. Maintenant en charge du Flick, Kagan planifiait d’y présenter non seulement des films, mais aussi du théâtre, des concerts, des parades de mode, des spectacles amateurs et même des expositions d’art. « Je voulais que le Flick soit opérationnel toute la journée et toute la nuit », déclarait Kagan au journal The Gazette en 1976, « Et je voulais qu’il y ait quelque chose pour tout le monde ». Jusqu’à ce moment-là, le Flick abritait deux salles de cinéma. Kagan avait l’intention de continuer à gérer la plus petite salle en tant que cinéma, présentant un mélange de nouveaux et d’anciens films, et le plus grand cinéma serait utilisée comme salle de concert.

Bo Diddley, The Gazette, 6 novembre 1976 newspapers.com

Tout d’abord, une série de concerts rock des années 1950 a été présentée à partir du 2 novembre 1976, d’abord avec le rockeur américain Bo Diddley, puis avec les groupes américains The Coasters, Danny and the Juniors et le chanteur Gary U.S. Bonds [3].

Malheureusement, le Flick a fermé ses portes 3 semaines plus tard [4].

Kagan rebaptise le Flick la Gaby Discothèque le 3 février 1977. « L’état des boîtes de nuit était déplorable » selon Kagan. « Il y avait plus de 250 discothèques en ville. L’argent se faisait rare et la vogue disco était très forte. De plus, bien des ensembles musicaux exigeaient des cachets que personne ne pouvait plus payer » [5][6].

Kagan, entrepreneur depuis plusieurs années dans divers secteurs du show-business, débute son nouveau projet de croisières musicales dans les Caraïbes en 1977 [4].

Flick to reopen as experimental comedy theatre, The Gazette, 8 décembre 1979 newspapers.com

Le Gaby Discothèque devient un comedy-club en 1979 [7].

Hooters, Google Earth, Février 2023

L’immeuble est actuellement occupé par un restaurant-bar Hooter’s, 1433 rue Crescent.

Références
[1] Flick freaks and fashion chicks kicks off the season in style, The Montreal Star, 20 septembre 1974
[2] Hello Hollywood, The Gazette, 6 juin 1974
[3] Arts center seen for Flick cinema, The Gazette, 4 octobre 1976
[4] Montreal concert may cheer pining fans of Led Zeppelin, The Gazette, février 1977
[5] Boîtes de nuit en dépression, Montréal-Matin, 26 juillet 1977
[6] Montreal concert may cheer pining fans of Led Zeppelin, The Gazette, 3 février 1977
[7] Flick to re-open as experimental comedy theatre, The Gazette, 8 décembre 1979
Références compilées et mises en texte par Montreal Concert Poster Archive

Montreal Concert Poster Archive

L’histoire des salles de spectacles, bars et cabarets de Montréal à travers les images de 1890 à aujourd’hui.
Close Menu