Skip to main content

THÉÂTRE SEVILLE

Le Théâtre Séville (1929-1985) était situé au 2155 rue Sainte-Catherine Ouest à Montréal.

Le Théâtre Séville était une salle de cinéma sur la rue Sainte-Catherine Ouest, entre les rues Lambert-Closse et Chomedey à Montréal, dans un quartier maintenant connu sous le nom de Shaughnessy Village. Après sa fermeture en 1985, le théâtre a été fermé et est resté abandonné pendant 25 ans. Il a été démoli en octobre 2010.

Le théâtre, conçu par Cajetan L. Dufort (de son nom complet Louis-Joseph Cajetan Dufort, également l'architecte du théâtre Corona), a été construit en 1929 et ouvert le 25 août 1929. Son intérieur a été conçu par Emmanuel Briffa.

Le Séville était un théâtre à écran unique de 1148 places et l'un des 15 théâtres atmosphériques jamais construits au Canada. Son intérieur avait un thème espagnol (d'où le nom "Séville") avec son plafond peint pour ressembler à un ciel nocturne avec des étoiles scintillantes. Il y avait un mécanisme supplémentaire en place qui pouvait être activé pour donner l'apparence de nuages se déplaçant dans le ciel.

Dans les années 1940, le théâtre est devenu une salle de spectacles, accueillant une variété d'artistes dont Nat King Cole, Tony Bennett, Les Paul & Mary Ford, The Four Aces, Peggy Lee, Sammy Davis, Jr., Frank Sinatra et Louis Armstrong.

Dans les années 1960, le Séville revient à la projection de films. Le Séville a accueilli The Sound of Music pendant deux ans entre 1965 et 1967. Puis, en 1978, le Séville a été transformé en théâtre de répertoire. Après que les propriétaires du théâtre ont affirmé que leur loyer avait quadruplé en 1985, le théâtre a cessé ses activités. Le dernier film à être projeté était Stop Making Sense du groupe The Talking Heads le 31 octobre 1985.

En 1990, le bâtiment a été déclaré site historique par la ville, protégeant l'extérieur de la structure, mais pas l'intérieur. Malgré cela, en 1994, une grande partie du mur est s'est effondrée sur le trottoir, laissant un trou béant sur le côté du bâtiment. Le trou a contribué à la détérioration supplémentaire de l'intérieur de Séville.

En 1997, la militante locale du patrimoine Phyllis Lambert a écrit une lettre à la Gazette de Montréal pour réclamer la préservation et la restauration du théâtre en salle de spectacle. Mais en 1998, l'intérieur du bâtiment a été vidé pour faire place à un immeuble de commerces et de bureaux de deux étages. Malgré beaucoup de fanfare, y compris la présence du maire de l'époque, Pierre Bourque, lors de l'annonce, les plans de ce réaménagement ont échoué.

Le Séville et les structures environnantes ont été démolis à l'été/automne 2010 pour faire place à un projet de condominiums et commercial de 450 unités appelé Le Séville.

Références
https://en.wikipedia.org/wiki/Seville_Theatre

Toutes nos archives sont disponibles sur Google Drive

Classées par année

Close Menu